ÉDITO

Si nos choix cinématographiques ont l'audace 
De nous donner matière à penser
Et une tribune pour nous exprimer
Parviendrons-nous à nous détourner de l'agitation visuelle 
Pour accéder à l’intelligibilité du monde ? 

Si nous redessinons les images, les lumières, 
Le rythme des montages 
Nous pourrons goûter les histoires voisines 
Redécouvrir le bouche à oreille
Et inviter les chiens de faïence au banquet de nos complicités

Depuis la nuit des temps nous n'avons que le choix du collectif
Et la force d'une communauté qui nous met de fait à l'ouvrage
Pour nous accorder tant bien que mal 

Même si les clignotants sont au rouge
Et que nos subjectivités sont chahutées 
Il nous faut chercher de nouvelles parcelles à irriguer
Pour continuer à rendre le monde habitable.




L'équipe de l'association Scènes Publiques,
organisatrice du Festival Interférences