SERGE STEYER

1/1


CINÉASTE

 

Serge Steyer intervient dans le monde du cinéma depuis le début des années 80, à Paris, dans l’assistanat de production et de réalisation, dans tous les genres, dans le contexte de l’effervescence due à l’arrivée de la gauche au pouvoir, de la création de la Sept, du COSIP, de la loi de décentralisation Deferre. Il écrit et réalise son premier film en 1989, un court métrage de fiction tourné en pellicule, présenté et primé dans divers festivals en France et à l’étranger. Trente films plus tard, il s’est totalement engagé dans la voie du documentaire, avec  quelques films qui connaissent un parcours remarquable, des sélections, des prix, et surtout une diffusion qui dure dans le temps et se décline de diverses manières. Depuis 2004, il consacre une part grandissante de son temps au collectif de professionnels Films en Bretagne. Animateur d’un ciné-club au Bono, il a aussi été engagé dans diverses formes de l’écologie pratique.

 

 

FILMOGRAPHIE

 

1993 : Roger Dérieux, peintre

1993 : Jacques Ellul, l'homme entier

1994 : Jacques Ellul, montage d'entretiens

1996 : A travers bois

1998 : Plein champ

1999 : La Table du tsar

2000 : Bireli

2001 : Kaija Saariaho ou l'amour de loin

2001 : Les Fresques de l'abbé Abé

2003 : Jean-Marie Pelt, le rêveur éveillé

2004 : Vivre en ce jardin

2006 : Récit pour s'en sortir

2007 : Huis clos pour un quartier

2015 : Le Complexe de la salamandre avec Stéphane Manchematin

2015 : En attendant le déluge