ANNE GEORGET


CINÉASTE

 

Anne Georget est née en 1962. Elle est réalisatrice de documentaires et journaliste. Après des études secondaires en Touraine, elle intègre l’Institut d’études politiques de Paris dont elle sort diplômée en 1985. Parallèlement, membre de l’agence Viva - La Compagnie des Reporters, puis en free-lance, elle écrit pour de nombreux magazines francophones (Le Nouvel Observateur, Le Point, 24 Heures, Ça m’intéresse, Géo, Globe, Paris Match, Rolling Stone, La Vie...). Entre 1985 et 1986, elle travaille en Chine, en tandem avec le photographe Yann Layma. Titulaire d’une Fullbright Fellowship, elle part étudier le journalisme à l'Université Columbia. Elle obtient son master en 1988, spécialisation documentaire et un John M. Patterson Award pour son film de fin d’année, An Old Killer Returns. À son retour des États-Unis elle intègre l’agence CAPA et travaille pour l’émission hebdomadaire d’actualité « 24 Heures » diffusé en clair sur Canal+. Pendant deux ans, elle participe à une trentaine d’éditions couvrant les grands événements de la fin des années 80 : la chute du mur de Berlin, la libération des condamnés de Rivonia (compagnons de Nelson Mandela) en Afrique du Sud, la première Intifada, la Révolution de velours en Tchécoslovaquie, la chute de Ceaușescu en Roumanie, etc.

 

En 1991, Anne Georget est rédactrice en chef de « La Sixième Dimension », magazine hebdomadaire d’actualité culturelle sur M6. Elle rejoint l’agence Interscoop fondée par les réalisateurs Christophe de Ponfilly et Frédéric Laffont pour participer à « Du côté de Zanzibar », un rendez-vous documentaire mensuel sur FR 3. Elle signe avec Christophe de Ponfilly la réalisation du premier film de cette collection : W street. Suivront, avec Frédéric Laffont, Le Menu, Captain W, Astronaute, Berlin, côté mur, Côté jardin, L’homme qui ne voulut pas être roi, Gospel Mississipi.

 

En 1998, elle réalise deux films pour une soirée Théma d’Arte autour des travaux d’Antonio Damasio (auteur de « L’erreur de Descartes ») sur l’apport des émotions au raisonnement : Sur les traces de Phineas Gage et Le cerveau en émoi. Depuis 1999, Anne Georget se consacre essentiellement à la réalisation de documentaires et travaille avec plusieurs producteurs, particulièrement avec Quark Productions et Octobre Productions. Elle réalise deux films pour une collection de documentaire à destination des adolescents, diffusés sur France 2 : Sans toi et Éclats de fugue.

 

Anne Georget a été membre du jury du Festival international des médias de Banff (Canada) en 2002 et 2004, et du Festival international des programmes audiovisuels de Biarritz en 2006. Elle est l’auteur, avec Elsie Herberstein, de « Les carnets de Minna », aux Éditions du Seuil. Anne Georget est membre de la SCAM (Société Civile des Auteurs Multimédia) depuis 1989. Elle est élue au conseil d’administration en 2008 et a présidé la Commission télévision en 2012-2013. En 2015, elle en élue présidente.

 

Elle réalise Festins imaginaires en 2015.

 

 

FILMOGRAPHIE

 

1993 Berlin, côté mur, côté jardin

1995 L’homme qui ne voulut pas être roi

1999 Le virus fantôme

2000 Vu d’ici

2003 En quête d’asile

2007 Les recettes de Mina, Terezin

2007 Maudit gène

2010 Une télé dans le biberon

2011 Questions d’éthique

2012 Maladies à vendre

2013 Quand un homme demande à mourir

2015 Festins imaginaires

 

1/1