Réalisé par : Blandine Delcroix

Année : 2016

Durée : 58 min

Production : French Connection Films

 

Je danserai malgré tout ! est mon voyage tunisien. C’est une histoire de danse et de corps. Une histoire sur la liberté, guidée par Bahri, Sandra et Selma les trois personnages principaux du film, et ma voix off. A Tunis, je rencontre Bahri, Sandra et Selma. Ils sont tous trois engagés dans un combat citoyen avec une arme : l’art et la culture. Plus particulièrement, celle du corps. Le plus dur reste à faire depuis 2011 et la chute de Ben Ali. Bahri est déterminé à transmettre des valeurs de liberté et d’indépendance en incitant les corps à s’ouvrir à la danse. Son engagement est d’offrir des outils pour construire une Tunisie ouverte et critique où chacun aurait sa place. C’est la vocation de Lang’Art, ce lieu alternatif et indépendant qu’il vient d’inaugurer. Un lieu dédié à l’expression corporelle. Les nouvelles générations s’y retrouvent, s’y forment. Les répétitions s’enchainent. Les esprits s’ouvrent. Soudain, sur un marché, sur la Place Barcelone de Tunis, ou devant le théâtre Municipal, des danseurs surgissent de nulle part. Le rythme est contagieux. Les corps des spectateurs attroupés, hommes et femmes, se lèvent, se détendent et ondulent. D’autres observent sans que l’on sache qualifier leur regard : envie ? réprobation ? gêne ? Que peut-il se passer ? C’est aussi pour que la société se sente plus à l’aise avec son corps que Selma a conduit son action depuis plus de 40 ans.

 

 

+

JE DANSERAI 

MALGRÉ TOUT !