LA PASSEUSE DES AUBRAIS

Réalisé par : Michaël Prazan

Année : 2016

Durée : 81 min

Production : Institut National de l'Audiovisuel

 

 

Le père de Michaël Prazan, Bernard Prazan, était un enfant caché. Ses parents avaient été arrêtés au cours des premières rafles qui ciblaient les Juifs étrangers résidant dans l’Est parisien. Une passeuse, Thérèse Léopold, devait conduire l’enfant alors âgé de 7 ans accompagné de sa sœur de 5 ans, en zone libre. Lorsque la passeuse est venue chercher les enfants, elle était accompagnée d’un homme, également passeur. Il s’appelait Pierre Lussac, et ce fut l’un des plus grands collaborateurs de la région d’Orléans. Bernard Prazan dit avoir compris alors que la passeuse était sur le point de les livrer à la Gestapo. Puis qu’elle s’était ravisée. Michaël Prazan a retrouvé et filmé cette femme qui était encore en vie et qui a confirmé cette histoire. C’est cette enquête, à la première personne, que Michaël entend reconstituer et poursuivre dans ce film. Partant de l’entretien de son père réalisé par l’INA, auquel répondra celui qu’il a filmé de la passeuse, il se rendra à Orléans, pour faire parler les archives sur le collaborateur Pierre Lussac. Il reviendra sur les conditions de la disparition de ses grands-parents, la spoliation de leurs biens, leur assassinat. A travers ces micro-histoires, celle du faux passeur, Pierre Lussac, de Thérèse Léopold, héroïne en zone grise à laquelle il doit la vie, celles des enfants cachés, des orphelins de l’OSE, Michaël Prazan veut mener une enquête à la fois historique et intime.

 

 

+