JEAN-GABRIEL PÉRIOT


CINÉASTE

 

Né en 1974, vit et travaille à Tours. Jean-Gabriel Périot construit, souvent à partir d’archives préexistantes – photographies, films, fichiers Internet – une œuvre de réflexion sur le statut polymorphe de la violence dans nos sociétés. Tout passe par le pouvoir des images, sans discours, sans commentaires : une pensée-cinéma. À travers ses installations et ses vidéos, Jean-Gabriel Périot joue de la manipulation d’images, affectionnant les montages syncopés, quitte l’esthétique pour travailler le discours, forcément politique, sort de l’image pour s’attaquer à l’espace. Il aime brouiller les pistes et multiplier les fonctions et les supports en se plaçant là où on ne l’attend pas. Ses films ont été sélectionnés et primés dans les festivals du monde entier.

 

 

 

FILMOGRAPHIE

 

2000 : Gay ? (court métrage)

2002 : Avant j'étais triste (court métrage)

2004 : We Are Winning Don't Forget (court métrage)

2004/II : Rain (court métrage)

2004 : Devil Inside (court métrage) (co-réalisateur)

2005/II : Dies Irae (court métrage)

2005/I : Undo (court métrage)

2006 : Eût-elle été criminelle... (court métrage)

2007 : Nijuman no borei (court métrage)

2007 : 200000 fantômes (court métrage)

2008 : Entre chiens et loups (court métrage)

2009 : L'art délicat de la matraque (court métrage)

2010 : Les barbares (court métrage)

2011 : Looking at the Dead (court métrage)

2012 : Nos jours, absolument, doivent être illuminés (court métrage)

2012 : The Devil (court métrage)

2013 : Le jour a vaincu la nuit (court métrage)

2013 : L'optimisme (court métrage)

2014 : If We Ever Have to Disappear it Will Be Without Disquiet But We Will Fight Until the End (court métrage)

2014 : Si jamais nous devons disparaître, ce sera sans inquiétude mais en combattant jusqu'à la fin (court métrage)

2015 : Une jeunesse allemande (1er long métrage)

1/1

+